Élections provinciales 2020 

 ANALYSE DES PLATEFORMES

Suite au grand rendez-vous des chefs, et après que le Parti progressiste-conservateur ait ENFIN lancé sa plateforme (à moins de quatre jours des élections), le RFNB a analysé les plateformes de chaque parti concernant ses enjeux prioritaires, soit :

1) La participation des femmes en politique : seulement un parti a atteint la parité. Rappelons aussi que le taux global de femmes candidates a subi une BAISSE de 6 % depuis les dernières élections, un recul considérable.

2) L’accès à l’avortement : un rappel que la position du RFNB est d’étendre l’accès au-delà des trois hôpitaux, ce qui inclut, mais ne se limite pas à la clinique 554. Pour lire la position complète : https://www.rfnb.ca/a.

3) La féminisation de la pauvreté : de façon générale, la relance économique n’est pas abordée d’un point de vue féministe, ni dans les plateformes, ni dans les interventions médiatiques.

Élections provinciales 2020 : les trois priorités du RFNB

Le lundi 24 août 2020

À l’aube des élections provinciales qui auront lieu hâtivement le 14 septembre prochain, le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick s’inquiète déjà de l’absence de promesses de la part des partis politiques sur les enjeux reliés aux femmes et à l’égalité des genres dans notre province.

Alors que le sujet de l’heure est à la relance économique post-COVID, il est essentiel que TOUS les chefs de partis ainsi que leurs candidats démontrent aux habitant.es de cette province de quelle façon ils s’assureront que les femmes et les groupes marginalisés aient une place CENTRALE dans leurs actions et leurs politiques.

Lors de ces élections, le RFNB surveillera les promesses et analysera les plateformes de chaque parti afin de situer l’importance que chacun accorde à l’atteinte d’une réelle égalité des genres. Il portera une attention particulière sur les trois priorités suivantes :

  1. La participation des femmes en politique : L’enjeu de la pleine participation des femmes à la politique n’est pas nouveau ; le RFNB, aux côtés de différents groupes de pression, revendique depuis des années pour que les partis démontrent une réelle volonté et des actions concrètes de recruter plus de femmes dans leurs rangs. Si les mesures correctrices comme les quotas peuvent contribuer à une plus grande égalité, elles ne sont malheureusement pas suffisantes : il doit y avoir un réel changement de culture au sein des partis et du système politique afin d’éliminer les barrières auxquelles font toujours face les femmes et les minorités de genres, plus particulièrement les femmes immigrantes ou racisées. 

Dans un contexte d’élections hâtives comme celles-ci, le recrutement de candidates sera encore plus difficile. Le RFNB va donc veiller attentivement afin que les partis recrutent et fassent élire les femmes dans toute leur diversité lors de ces élections, en plus de sensibiliser les partis et le grand public sur les possibilités qu’offrent une gestion féministe de la politique. Nous avons d’ailleurs préparé un guide à ce sujet qui sera publié dans les prochaines semaines.

2. L’accès à l’avortement : Saviez-vous que le Nouveau-Brunswick est la province où l’accès à l’avortement est le plus restreint au pays? Le Nouveau-Brunswick est également la seule province où les avortements chirurgicaux ne sont pas remboursés par l’assurance-maladie en dehors des hôpitaux.

Depuis plusieurs semaines, la fermeture imminente de la clinique 554 à Fredericton fait la une des médias. Mais le financement de la clinique 554 n’est que la pointe de l’iceberg du manque d’accès à l’avortement dans notre province. Les femmes francophones, les femmes en milieu rural et les femmes immigrantes ont toutes d’énormes barrières à franchir si elles doivent obtenir cette procédure essentielle, dont l’accès, soit dit en passant, est garanti par la Loi canadienne sur la santé.

Il est essentiel, pour que les droits des femmes et des personnes ayant besoin d’avortements soient respectés, d’étendre l’accès à l’avortement au-delà de trois hôpitaux. Cet extension de l’accès peut commencer avec la clinique 554, mais il ne doit pas s’arrêter là. Le RFNB demande aux partis de démontrer une réelle volonté d’offrir un accès universel à l’avortement dans la province.

3. La féminisation de la pauvreté : Au Canada tout comme au Nouveau-Brunswick, les femmes souffrent davantage de pauvreté, encore plus si elles sont marginalisées. La crise de la COVID-19, en plus d’exacerber cette situation, a dévoilé les fissures dans notre système social déjà fragile.

Alors que tous les politiciens parlent maintenant de relance économique, assurons-nous de poser la question : oui à la relance, mais pour qui? A-t-on consulté les populations marginalisées, celles qui ont été les plus touchées par la crise? A-t-on pensé revoir à la hausse les salaires des travailleuses essentielles, qui nous ont permis de continuer à fonctionner dans les moments les plus difficiles? A-t-on conçu des mesures qui permettront à tous.tes de repartir sur un pied d’égalité?

Lors de ces élections, le RFNB veillera à ce que les systèmes sociaux du Nouveau-Brunswick soient non seulement conservés, mais améliorés en fonction d’une analyse genrée. Nous chercherons également de la part des partis des engagements quant aux salaires du secteur des soins, en appui à la Coalition pour l’équité salariale.

Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick

236 rue St George, bureau 315
Moncton
Nouveau-Brunswick
E1C 1W1
506-381-2255

 

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Instagram