Nous ne baisserons pas les bras!

Lundi soir, le couperet est tombé. Blaine Higgs a gagné son pari. C’est un gouvernement progressiste-conservateur majoritaire qui dirigera le Nouveau-Brunswick pour les quatre prochaines années. Bien sûr, nous respectons le choix de la démocratie et soulignons le haut taux de participation à ces élections. Bien entendu, nous nous réjouissons du nombre de femmes élues à l’Assemblée législative. 


Il n’empêche, le futur nous fait peur. Depuis deux ans, nous peinons à instaurer un dialogue avec des dirigeants et des dirigeantes qui ne tiennent pas compte de nos réalités. Qui ne tiennent pas leurs promesses sur les enjeux qui nous importent. Des élues et des élus qui ne nous ressemblent pas, qui ne nous représentent pas et ne nous écoutent pas. Alors, oui, le futur nous fait peur. Mais nous allons décider d’utiliser cette peur pour nous battre encore plus férocement. Pour rester vigilantes à chaque instant face aux actions de ce nouveau gouvernement. Pour dénoncer publiquement chacune des mesures qui pourraient faire reculer nos droits.


De nombreux défis nous attendent dans les prochains mois. La relance économique du Nouveau-Brunswick est en marche, et le parti de Blaine Higgs ne semble pas vouloir voir l’importance de prendre compte les spécificités des femmes et des personnes vulnérables dans les réponses à y apporter. Nous le lui rappellerons, encore et encore. Vous pouvez compter sur nous. Nous ne baisserons pas les bras et trouverons les moyens de nous faire entendre.


Je voulais vous assurer que nous continuerons à nous retrousser les manches pour porter vos enjeux. Nous continuerons de clamer haut et fort que l’avortement est un droit, et qu’il doit être respecté. Nous continuerons d’exiger des politiques publiques féministes, qui prennent en compte la diversité des femmes et leurs besoins spécifiques. Nous continuerons de militer chaque jour pour défendre notre droit à vivre dans une société égalitaire. Nous continuerons de nous battre pour protéger les plus fragiles d’entre nous et faire reculer la précarité. Nous continuerons d’inventer de nouvelles manières de résister. Nous continuerons de revendiquer un Nouveau-Brunswick plus juste, plus égalitaire et plus inclusif.


Aujourd’hui, je vous invite à faire vivre notre Regroupement. À le renforcer, pour que notre voix ne puisse plus être ignorée. Nous avons besoin de vous. Nous avons besoin que vous vous engagiez à nos côtés. L’heure est venue de renouveler votre membriété si ce n’est pas fait. De diffuser notre appel. De prendre la parole et de dénoncer les injustices sociales. D’ouvrir les discussions avec vos proches sur les questions d’inégalités, de sexisme et de racisme. L’heure est venue d’être fortes, unies et de prouver qu’une alternative est possible.


Féministement vôtre,

Julie Gillet

Directrice générale du RFNB


Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick

236 rue St George, bureau 315
Moncton
Nouveau-Brunswick
E1C 1W1
506-381-2255

 

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Instagram